Baloo: fondateur et historien de la fédé

le conteur

Il était une fois..... vers Noël 1981, quelques copains satisfaits d'avoir réussi, deux ans de suite, une belle course de pédalos sur un étang privé du Pays d'Auge. c'était la fête de fin d'année, préparée par Jean-Pierre Manzonni, alors Directeur de la MJC de Vimoutiers (Orne).

Autour de lui, une belle bande de bénévoles, efficaces et fidèles. Lorsque J-P quitte Vimoutiers pour Chambéry, ils se retrouvent un peu orphelins et n'ont pas envie de perdre cette dynamique qu'ils avaient mis au service du projet "pédalos".

Alors un soir, devant le feu de cheminée de ma maison de Crouttes, à quelques kilomètres de Vimoutiers, nous sommes 4 à nous demander quelle idée magique pourrions-nous transformer en projet fort. 

Les pédalos, c'était bien mais froid la nuit. C'était un lieu privé avec entrée payante. C'était en dehors de la ville donc loin des Commerçants, donc des partenaires éventuels. 

Il y a Bruno Duval, Gérard Gaumer, Patrick Goulet et moi. 

C'est Gérard Gaumer qui prononce le premier le mot " voitures à pédales ", les " pédalos du bitume ", comme il dit. Il dit encore que les gens pourraient les construire eux-mêmes, qu'on pourrait leur demander de les décorer, de faire des carrosseries à thèmes, qu'on pourrait proposer à la MJC de Vimoutiers et au nouveau Directeur Dominique Longuet, une grande course de 24 heures fin juin...

Quelques membres du Conseil d'Administration bloquent sur l'immensité du projet. 

" ...et si personne ne fabrique de voitures à pédales ? " 

Finalement quitus est donné et mes références dans les milieux de la Presse, mes relations personnelles ont fait que des 4, c'est moi qui fut chargé d'aboyer, de claironner l'idée et de lancer un " Appel aux Constructeurs " dans les médias. 

Ami avec Gilles Schneider, d'Europe 1 et connaissant très bien Philippe Gildas, je passe le samedi 6 février 82 dans l'Émission que Stéphane Collaro anime alors sur Europe 1. 

L'Appel est lancé sur les ondes et quasiment par retour, 72 demandes du règlement de construction réalisé par mes 3 complices durent être satisfaites.

Mais il fallait un exemple, il fallait des photos et toucher la Presse locale et Régionale. Nous n'avions rien à montrer de concret.

C'est Jean-Pierre Lopandia, employé communal à Vimoutiers, avec son ami Georges Bernard, qui accepte de fabriquer le premier châssis aux normes réglementaires " la MAISON NORMANDE" 

Jean Soubrevilla, journaliste local fait les premières photos.

La carrosserie resterait un secret jusqu'à la course prévue et annoncée pour le 26 juin 1982.

De Paris où je battais le pavé médiatique, je contacte la MJC de Vimoutiers qui m'informe que le patron de la revue Chromes et Flammes, spécialisée dans les Dragters et autres engins farfelus-dingues, cherchait à me rencontrer. Sitôt dit sitôt fait. Rencontre dans un café Place de l'Opéra. 

" Nous aimerions être partenaire privilégié de vos 24 heures de voitures à pédales. Pour vous aider, nous sommes prêts à lancer un concours de dessin et nous nous engageons à réaliser ces 3 prototypes qui, bien sûr, s'engagerons pour la grande course. De plus, nous vous proposons d'imprimer gratuitement un programme de l'événement. " 

D'accord.

" Existe-t-il une Fédération ? "

- oui bien sûr, répondis-je en mentant effrontément.

" Dommage, nous aurions pu la créer ensemble..." 

Je rentre à Vimoutiers d'urgence où, tout de suite, mes 3 compères et moi-même fondons la Fédération Française des Clubs de voitures à pédales, un Club étant une seule voiture qui serait affiliée par une adhésion, qui s'acquitterait de licences pour ses pilotes et d'un droit d'engagement pour chaque course. 

Je fus le 1er Président. Gérard Gaumer mon vice-président. Patrick Goulet le Trésorier et Bruno Duval le Secrétaire. Le Siège serait à la MJC de Vimoutiers. La déclaration en Préfecture de l'Association eut lieu le 7 avril 1982 ou le 18 mars... c'est si loin tout ça ! 

Entre temps, Monsieur Waechter, marchand de cycles à Vimoutiers, construisait la "BUGATTI" de la MJC qui portera à jamais le n° 18.

Et Bernard Compagnon, fils de Francis Compagnon, de Vimoutiers, dans le cadre du Comité d'Entreprise UTA, inventait la célèbre "GODASSE" n°5 des Max... elle court toujours au moins une fois par an...

 Mais la Fédération n'avait pour l'heure que le rôle de donner de l'importance aux 24 heures. Pour les inscrits de cette course, point n'était question d'affiliation etc... 

La 1ère course des 24 heures nationales s'est déroulée

le 26 juin 1982 à Vimoutiers (Orne)